Le
Vrai
Journal

Une fronde qui se veut spontanée, et où, notre Ville de Biganos a été également touchée  ce samedi 17 novembre, journée nationale qui a vu le centre commercial du Delta complètement paralysé, par les trois blocages mis en place par les gilets jaunes aux points stratégiques d’accès au centre.

Tout est parti de la protestation contre la hausse des prix des carburants ; et c’est un immense ras le bol qui s’est exprimé, le 17 novembre, avec une volonté de « bloquer le pays ».  Ils étaient des centaines de milliers de manifestants à travers le pays.

Et beaucoup veulent continuer.

M. le Maire saluant les « Gilets Jaunes »

Monsieur Bruno LAFON est venu saluer les « gilets jaunes » le samedi matin suivi par une équipe de l’A2 qui effectuait un reportage sur celui-ci.

Ce blocage du 17 novembre a été très bien accepté par la population, même si les « gilets jaunes » regrettent parfois l’agressivité d’une infime minorité (que l’on peut compter sur les doigts de la main).

Après cette journée du 17, et pour ne pas mettre en difficultés les petits commerçants.  D’autres formes d’actions ont été organisées ; par exemple la remise d’une lettre ouverte à  Mr Bruno LAFON, Maire de Biganos, pour le Président de la République dans le cadre du congrès des Maires de France le mercredi 21 novembre à Paris.

« Boucler la fin de mois » c’est la phrase que l’on entend le plus souvent dans les rassemblements.En photos quelques uns des moments des « Gilets Jaunes » à Biganos

En photos quelques uns des moments des « Gilets Jaunes » à Biganos

Vous devez être connecté pour déposer une réponse.