AGIR
POUR VOTRE
AVENIR
17. décembre 2020 · Commentaires fermés sur Port ou Contre · Catégories: Flashs info

Le plaidoyer contre l’adhésion de la commune au Syndicat Mixte des Ports du Bassin d’Arcachon de madame Cazaux hier soir en Conseil municipal était pathétique.

 

Comme elle le dit elle-même, durant des décennies les seules personnes qui se sont passionnés pour les ports communaux de Biganos, ce sont les usagers. Ce sont eux qui en ont fait ce qu’ils sont aujourd’hui et c’est sous l’administration du Maire Bruno Lafon et d’Alain Ballereau que la mairie a commencé à apporter ces moyens aux ports de Biganos qui sont, en effet, devenus une vitrine pour notre ville.

Il est toujours de bon ton d’être en accord avec les manifestants… Surtout lorsque l’on est dans l’opposition en campagne électorale depuis plus de six ans. Mais madame la conseillère municipale cheffe du groupe d’opposition le sait très bien, ce n’est pas la première fois que Biganos travaille avec un syndicat. Profiter ainsi des craintes que suscite toute proposition de changement est pathétique.

 

 

Nous travaillons déjà avec le SIBA et le SDEEG. Nous n’avons pas à nous plaindre de la gestion des eaux usées ou de l’éclairage public dans son ensemble. Pas plus que si nous le faisions en interne. Faut-il reprendre ces compétences en régie ? Certainement pas. Les moyens financiers qu’il nous faudrait pour y faire face seuls seraient multipliés. Une gestion en syndicat reste publique sous le contrôle des communes, mais nous partageons nos moyens et nos compétences afin de répondre à nos besoins communs.

 

Les communes du Bassin d’Arcachon et le Conseil Départemental se regroupent aujourd’hui pour gérer les ports équitablement. Chaque port gardera son identité, ses particularités, sous le contrôle de chaque commune, mais les moyens déployés seront intercommunaux. La ville de Biganos adhère ainsi au Syndicat Mixte des Ports du Bassin D’Arcachon avec deux ports fluviaux en zone naturelle. Que peut-on espérer de mieux ? A Biganos il nous reste des centaines de mètres de digues délaissées durant des décennies à refaire. Il faut draguer les ports, mettre en place une police portuaire pour des ports de plus en plus sollicités et attractifs. Il nous faut mettre en place un usage équilibré, durable et en accord avec cet environnement exceptionnel… Un coût de plusieurs millions d’euros. Il faut également sortir des dizaines de bateaux qui ont accoster illégalement en zone naturelle protégée.

 

 

 

Madame Cazaux souhaite mettre en évidence notre incompétence parce que nous proposons de gérer les ports en Syndicat des Ports du Bassin D’Arcachon. Nous ne serions pas capables selon elle de faire face à tous ces travaux. Moi, je réponds oui ! La preuve ! Nous y faisons enfin face avec réalisme et pragmatisme et l’incompétence, c’est de ne pas vouloir le faire ainsi.

 

Enrique ONATE

 

Commentaires fermés.