AGIR
POUR VOTRE
AVENIR

A partir du Lundi 2 mars , nous sommes dans la période officielle de campagne électorale et nous pouvons utiliser  seulement  les moyens classiques de propagande :

  • Les réunions : toutes les réunions publiques sont autorisées et peuvent se tenir sans demandes d’autorisation préalable jusqu’à la veille du scrutin.
  • L’affichage : les listes se voient attribuer des emplacements d’affichage dès l’ouverture de la campagne officielle et tout affichage relatif à l’élection est interdit en dehors de ces panneaux mis en place par les mairies (interdiction de « l’affichage sauvage »). Les affiches imprimées sur papier blanc sont interdites (sauf si elles sont recouvertes de caractères ou d’illustrations de couleur) ;
  • Les tracts : leur distribution n’est plus interdite pendant la période électorale depuis la loi du 14 avril 2011 ;
  • Les documents adressés aux électeurs : une seule circulaire pour l’ensemble de la circonscription électorale, le même format de papier pour toutes les listes, une feuille recto-verso au maximum validé par la commission de propagande.

 

Notre liste « Agir pour votre avenir » s’engage au respect  la démocratie et ses règles d’applications.

Nous sommes satisfaits de cette nouvelle :

Nous avons enfin deux listes électorales sur la ville de Biganos. Non sans douleur, il faut en convenir malgré des déclarations écrites certifiant le contraire. Notre opposante a déposé sa liste quelques heures avant la clôture des enregistrements. Son argumentaire politique a trouvé un faible engouement et montre un amateurisme certain, inquiétant pour la gouvernance municipale.
La démocratie, non celle utilisée à toutes les sauces quand la mayonnaise a du mal à monter mais celle qui donne à chaque citoyen le pouvoir de choisir son candidat pourra s’exprimer.
Mais à quinze jours de l’élection que nenni du projet pour notre ville .
Comment voulez- vous choisir, comparer projet contre-projet en proclamant une démocratie active sans avoir à confronter les réalités et éviter les chimères électorales.

Une liste tant mieux mais pour proposer quoi ? La démocratie est d’associer les citoyens aux projets, l’opposition aux commissions, les conseils de quartiers aux projets structurants ce que Bruno Lafon a toujours fait.
Il propose un projet cohérent distribué dans toutes les boites à lettres, a toujours associé les habitants et les réseaux associatifs pour le bien de l’intérêt général.
Cette démocratie participative est déjà existante et pratiquée.

Notre véritable enjeu est d’avoir une vision pour notre avenir, bâtir une ville à l’urbanisme maîtrisé et changer notre façon de se déplacer dans notre ville.
Depuis six ans, jamais sur son blog, nous avons eu des propositions qui pouvaient enrichir le débat sur les enjeux de notre ville mais seulement un argumentaire de 1000 logements sur la ZAC ce qui est totalement faux.
Beaucoup d’affirmations d’une « opposition constructive » pour  Biganos méritent une infirmation.

La création d’entreprises, la construction d’une piscine, l’apaisement de la RD3 ne dépendent pas du maire mais de de la communauté d’agglomération ou du conseil départemental. L’équipe municipale est un partenaire privilégié au pouvoir de décision.
Bâtir un discours sur des affirmations erronées légèrement électoraliste n’enrichit pas le débat de fond.
De même, il faut être prudent sur les propositions faites à nos concitoyens si on ne maîtrise suffisamment pas les dossiers.
Une maison des services, l’aide à nos aînés, à notre jeunesse, aux familles et aux associations sont des dossiers largement portés par Bruno Lafon depuis deux mandats avec l’unique ambition de les faire évoluer pour un service rendu à tous nos habitants plus performants.
Nier ces évidences montrerait plutôt un règlement personnel qu’une campagne électorale aux valeurs respectueuses.

Nous avons hâte de lire son projet pour enfin avoir un débat de fond sur l’avenir de vivre ensemble, apporter des réponses claires aux attentes de nos concitoyens à quinze jours de l’élection municipale.

A.C