Le
Vrai
Journal

On ne présente plus le rendez-vous de l’automne avec le Salon Automnal Gourmand de l’Association Laine et Coton qui se tient chaque année à la Salle des Fêtes. Il s’agit d’une des dates incontournables du calendrier boïen qui permet de trouver avant les fêtes des produits et créations réalisés avec passion et savoir-faire.

Traditionnellement, ce Samedi, Bruno Lafon a accompagné la Présidente de l’Association Jacqueline Poupon pour saluer tous les artisans et producteurs présents. Convivialité et plaisir de se retrouver ont rythmé cette rencontre.

Lors de son discours, Bruno Lafon a rappelé le contexte national difficile de l’agriculture, et plus particulièrement de la viticulture, menacées comme il l’a souligné par la concurrence déloyale de grandes puissances internationales.

La Chine est aujourd’hui le deuxième vignoble mondial, le septième producteur de vin au monde … Des menaces qui sont donc bien réelles contre lesquelles nous devons tous être vigilants.

 

 

Cela passe concrètement par l’achat de produits locaux et de qualité qui encouragent une économie locale qui fait vivre notre territoire et ses habitants. Le Salon Gourmand participe à son échelle à la mise en valeur des richesses qui sont les nôtres, humaines, techniques et sociales.

Un hommage a été rendu par Bruno Lafon et Jacqueline Poupon à une des figures du Salon, l’artiste peintre et lithographe animalier François Le Teich disparu en avril dernier, et à son épouse qui perpétue son souvenir en exposant ses peintures ce week end.

 

Le parc du Pin est un équipement phare de la ZAC qui a vu le jour en juillet. Ce samedi 26 octobre, c’est sous le soleil et à l’ombre des arbres, que plus de 350 enfants ont répondu présent à l’invitation du Conseil Municipal des Jeunes pour découvrir officiellement ce nouvel espace.

Des jeux, des ateliers thématiques, des jeux collectifs, un goûter, il n’en fallait pas plus pour passer une belle après-midi festive destinée à faire connaître ce nouvel espace.

Et ce n’est pas un simple parc qui a été pensé mais un véritable espace de vie ! En plus d’une aire de jeux, d’un parcours de renforcement musculaire, d’hôtels à insectes et de boîtes à lire, il sera doté d’un théâtre de verdure et de jardins partagés, preuves qu’à Biganos, aucune génération n’est oubliée. Des plus petits aux plus âgés, chacun peut trouver sa place dans un esprit de cohésion et de solidarité intergénérationnelle, dont le parc du Pin en est la meilleure des illustrations !

Bruno Lafon a rejoint petits et grands dans l’après-midi pour prendre part aux festivités. De façon décontractée, il s’est pris au jeu des ateliers de sculpture de ballons et musicaux avec bonne humeur, avec un petit mot pour chacun.

Au vu du nombre record d’enfants présent, l’objectif de la journée a été atteint : faire connaître le parc du Pin auprès des principaux intéressés.

Il remplit d’ores et déjà sa vocation première : la naissance d’un lieu de vie verdoyant en plein cœur du centre-ville, convivial, accessible et intergénérationnel désormais connu de tous !

Bruno Lafon, a toujours répondu aux attentes de ses administrés et mis en place une politique de prévention-tranquillité publique. Celle-ci est guidée avec l’objectif de rassurer la population par une surveillance accrue de l’espace public. Le point sensible pour la sécurité de nos concitoyens se situe autour de la gare. Ce n’est pas une zone de non droit mais un espace public qui attire une petite délinquance provenant souvent des villes extérieures.
La réussite de notre pôle multimodal va bien au-delà de notre ville, mais aussi nous en récoltons seul tous les désagréments.
Bruno Lafon a intensifié des services visant à assurer une présence sur ce terrain susceptible de réduire l’inquiétude des habitants autour de la gare. La police municipale est la traduction concrète de ce souci d’assurer notre sécurité. Son objectif est d’affirmer par une présence régulière autour de la gare une sécurité quotidienne.

Le délit est malheureusement une activité ordinaire de la vie en société dont il faut chercher à se prémunir par la dissuasion. Dans cette optique, il importe de « durcir les cibles » susceptibles d’attirer les délinquants en développant des dispositifs techniques (vidéosurveillance etc…) qui dissuadent le passage à l’acte délictuel, ou tout au moins, en réduisent les chances de succès. Une autre solution serait de densifier les rondes policières en associant la police municipale de Biganos et celles des municipalités utilisatrices du pôle multimodal, permettant ainsi une plus vaste présence policière .

Ces engagements humains et matériels pour rassurer, protéger et veiller sur la tranquillité publique sont indissociables de la volonté affichée par Bruno Lafon d’une politique de traitement systématique de tous les actes mettant en question l’ordre public local.

                                                le pôle multimodal de Biganos

Bruno LAFON a inauguré cette semaine trois locaux commerciaux dans des configurations différentes. Rénovation de l’agence du Crédit Agricole, agrandissement de Leroy Merlin et ouverture de l’enseigne Aldi. Renforcer le développement économique des territoires qu’ils administrent est aujourd’hui l’objectif premier de tous les élus locaux. Qui, en effet, voudrait d’une collectivité sans emplois, sans commerces, sans moyens : en un mot, sans vie ? Plus »

 

La réforme territoriale du 16 décembre 2010, en raison de la présence de nombreuses communes de taille modeste,  a fixé les bases du regroupement intercommunal au sein d’un Établissement Public de Coopération Intercommunal (EPCI). Au premier janvier 2017, toutes les communes de France étaient rattachées à l’un de ces établissements.

La loi NOTRe du 7 Août 2015 est venue renforcée le dispositif en précisant les compétences obligatoires des E P C I entre autres (développement économique, gestion de l’eau potable, de l’assainissement,  des eaux pluviales, des transports urbains …..) Plus »