AGIR
POUR VOTRE
AVENIR

Adopter une position politique au bénéfice de l’intérêt général ne peut se faire qu’en maîtrisant son dossier et mesurer le bénéfice engendré pour la collectivité.

C’est ainsi et afin de faciliter l’aménagement d’une partie de la Ville, que Bruno Lafon a voulu l’adhésion de notre commune à l’établissement Public Foncier crée par la Région Nouvelle Aquitaine.

Un établissement public foncier est un établissement public qui négocie et mène les procédures permettant de constituer des réserves foncières en amont de la phase de réalisation de projet d’aménagement public.
Il a pour compétence la maîtrise foncière, l’achat, le portage, la gestion, la remise en état des terrains (et donc sa possible dépollution), ainsi que la gestion de l’ensemble des études utiles à cette maîtrise foncière.
Sa vocation principale est de mutualiser les moyens humains et financiers dans la gestion, afin de gérer à moindre coût.
Cet établissement au service des collectivités n’est en aucun cas un aménageur, ni un promoteur.
Encadré par des textes réglementaires, cet outil n’a pas vocation à spolier les propriétaires, bien au contraire, mais permet à la Collectivité de maîtriser le foncier en contenant la spéculation et de dessiner une ville conforme aux évolutions climatiques entre autres.
Cet établissement public est un atout supplémentaire dans le contrôle de notre urbanisation. S’opposer à cette décision politique relève de l’incompréhension surtout  venant des dits-experts des dossiers de notre ville.

GB le 21 Janvier 2020

Dès l’annonce de Bruno Lafon à candidater pour les élections municipales, tout versement d’une somme d’argent pour le soutenir rentre dans les comptes de campagne. Le règlement des comptes de campagne est strict et doit être respecté par tous les candidats.

Qui peut financer la campagne électorale ?

Dans les recettes sont distingués les financements par des personnes physiques et les financements par des personnes morales :
Une même personne physique ne peut pas, lors d’une même élection, financer la campagne d’un ou de plusieurs candidats pour une somme totale dépassant 4 600 euros.
L’article 26 de la loi du 15 septembre 2017 pour la confiance dans la vie politique(nouvelle fenêtre) modifie l’article L 52-8 du Code électoral et dispose que seules les personnes physiques de nationalité française ou résidant en France peuvent désormais verser un don à un candidat.
Les dons en espèces ne peuvent pas excéder 150 euros et le montant global des dons en espèces faits à un candidat ne peut pas être supérieur à 20% du montant des dépenses autorisées.
Les seules personnes morales admises à participer au financement de la campagne électorale d’un candidat sont les partis ou groupements politiques.
Aucune contribution ne peut provenir d’autres personnes morales de droit privé (entreprise, association, etc.) ou de droit public (établissement public, collectivité territoriale, etc.).
Vous trouverez ci- dessous un tableau indiquant la somme déductible des impôts suivant votre don et les coordonnées du mandataire.

Depuis l’ouverture du blog de campagne de notre adversaire, nous retrouvons les mêmes articles que sur le blog existant durant cette mandature.


Aujourd’hui, nous sommes en campagne électorale et nos concitoyens attendent surtout des idées, des propositions, des oppositions constructives projet contre-projet qui font avancer le débat démocratique.
Le seul argument de campagne pour le moment est la diabolisation du  Maire sortant, sachant que cette opposition a voté plus de quatre-vingt-dix pour cent des délibérations au conseil municipal. Plus »

A Biganos, vous avez souvent entendu ces dernières temps du centre-ville … Pourtant, les quartiers ne sont pas oubliés dans la vie citoyenne de la Commune. L’assemblée plénière des Conseils de quartiers qui s’est tenue ce lundi 16 décembre à la Salle des Fêtes est le parfait exemple d’une démocratie participative locale qui fait la part belle aux débats et aux échanges. Les questions posées ont été nombreuses et ont touché à tous les sujets.

Dès le départ, Bruno Lafon a souhaité la création de Conseils de quartiers pour que les voix des milliers d’habitants qui les composent puissent être entendues. Des Elus désignés sont leurs porte-paroles au quotidien en mairie et font remonter aux autres Elus et en Mairie les informations importantes, les doléances, les souhaits d’amélioration dans tous les domaines (voirie, sécurité, …). Les représentants des quartiers sont aussi le relais d’initiatives ou d’idées pour contribuer à améliorer le cadre de vie de ces habitants au quotidien, comme la création et le développement du Marché des Argentières portée par une de ces habitantes.

 

Chaque boïen peut être acteur de la vie notre Cité, qu’il habite en ville ou dans les villages. C’est ainsi que se vit la démocratie au quotidien à Biganos et c’est ainsi que Bruno Lafon tient à la faire perdurer !

Mercredi 4 décembre n’était pas un jour comme les autres à Biganos …

Dès 9 heures, à la salle des Fêtes, avait lieu un événement traditionnel et attendu : la remise des coffrets gastronomiques aux boïens de plus de 70 ans. Comme chaque année, Bruno Lafon était présent dès l’ouverture des portes pour accueillir chaleureusement les participants, en compagnie de Manuela Mathonneau, Adjointe à l’Action Sociale. Les Elus et le Conseil Municipal des Jeunes (coiffés pour l’occasion d’un bonnet rouge) ont fait office de « Père Noël » pour recevoir chaque personne avec le sourire et leur remettre en mains propres leur colis gourmand.

Pour l’occasion, le Centre Communal d’Action Sociale de la Commune avait dressé des tables colorées et festives et préparé des boissons chaudes et des gourmandises. L’Association du Lions Club du Delta en a profité pour remettre gratuitement un boîtier de secours à chacun des participants, un dispositif qui peut sauver la vie d’une personne seule en cas d’accident à son domicile.

Lors de cette rencontre, il ne s’agit pas simplement d’offrir un coffret gourmand … On discute, on s’attarde autour d’un café, on prend des nouvelles des amis ou connaissances que l’on n’a pas eu l’occasion de croiser depuis longtemps … Le rôle de la Municipalité est aussi de créer ces temps conviviaux pour les personnes âgées, qu’elles soient entourées ou isolées à domicile.

Les anciens, piliers de notre Commune, se retrouvent et c’est bien là le but de ce rendez-vous !

Comme tient à le souligner Bruno Lafon, le Biganos d’aujourd’hui et de demain ne peut et ne doit se construire sans eux. Ils en sont la Mémoire, la force, le socle …

Avec bienveillance et empathie, à Biganos, on ne l’oublie pas !